Disparition du Professeur André Vitu

Le Professeur André VITU a marqué l’histoire de la Faculté de Droit de Nancy et de la doctrine pénale pendant toute la deuxième moitié du XXe siècle. Il est décédé ce dimanche.

Major du concours d’agrégation de 1947, auteur, avec Roger MERLE, de l’incontournable Traité de droit criminel, qualifié par les Professeurs Wilfrid JEANDIDIER et Philippe MERLE d’ouvrage «le plus marquant de la doctrine pénale de la seconde moitié du siècle», le Professeur VITU a également assuré de nombreuses fonctions au sein de la Faculté de Droit de Nancy. Il a notamment été le premier directeur de l’Institut d’Études Judiciaires de la Faculté de Droit de Nancy.

Il laisse derrière lui une œuvre doctrinale incontournable, peut-être indépassable. Les pénalistes nancéiens ont bien évidemment été marqués par ses enseignements, mais son influence a dépassé de très loin les limites de la Lorraine. La recherche en droit pénal a été considérablement enrichie par la qualité de ses travaux. Nombreux sont les pénalistes, universitaires et praticiens, qui s’inscrivent aujourd’hui dans la lignée de ce grand professeur.


2 réflexions au sujet de « Disparition du Professeur André Vitu »

  1. Guillaume Beaussonie

    Traité indépassable sans aucun doute, tant par la qualité que par la quantité. Et la somme de droit pénal spécial qui s’y inscrit, exclusivement rédigée par Vitu, est la plus belle (la seule ?) réflexion contemporaine sur la discipline.

    Vitu a aussi produit des oeuvres moins connues, plus personnelles : un très joli manuel de procédure pénale, chez PUF, par exemple.

    Il est mort, mais son oeuvre restera à jamais !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *