Retour sur le 18e Congrès mondial de droit médical

Le 18e Congrès mondial de droit médical s’est déroulé du 8 au 12 août 2010, à Zagreb, en Croatie. Cette manifestation a permis de réunir un nombre impressionant de chercheurs spécialisés en droit médical, venant d’horizons très variés pour partager leurs connaissances sur des aspects particuliers du droit médical.

La Faculté de Droit de Nancy était représentée par des membres de l’ISCRIMED-CRDP (EA 1138), certains d’entre eux intervenant dans le cadre de la MSH Lorraine (USR 3261) sur des thématiques liées au projet SEXHI. Les communications étaient d’une durée d’environ quinze minutes, en anglais et étaient suivies d’une discussion avec l’assemblée.

Sont intervenus :

  • Jérôme BERNARD (The place of the third-party in the relation of care);
  • Céline BRETON-RAHALI (Interprofessional collaboration : a new distribution of acts between doctors and paramedics);
  • Stéphanie LANGARD (E-Health and responsabilities : need of a new legislation);
  • Julie LEONHARD (Chemical castration : a forced participation of sex offenders to biomedical research ?);
  • Bruno PY (Medicine and sexuality : what legal limits ?);
  • Jean-Baptiste THIERRY (Sexual health of persons with disabilities & Sexual surrogates : a new health profession ?), la première de ces interventions ayant été annulée, faute de public!
  • Jean-Philippe VAUTHIER (Consent in the care : an approach of the legal nature of the consent & About 68 unfavourable opinions returned by committers of protection of the persons).

Dans une logique d’évaluation de la recherche, ces communications internationales participent à la valorisation de l’activité des laboratoires et permettent d’engendrer une saine émulation grâce aux rencontres réalisées. Le travail réalisé par les doctorants du laboratoire a été exemplaire et a démontré, s’il en était besoin, qu’ils avaient d’ores et déjà intégré la nécessité de confronter les systèmes juridiques et de s’adapter aux nouvelles exigences internationales de la recherche (i.e ne pas négliger la langue anglaise et, surtout, la maîtriser). Les quelques retours de participants sur leurs interventions ont été très positifs, laissant entrevoir de possibles collaborations internationales. Le bilan scientifique de la manifestation est donc incontestablement positif. Quant au bilan touristique, à ne pas négliger, il fut tout aussi enrichissant, tant Zagreb est une ville agréable à parcourir!

Cliquez sur l'image pour découvrir l'albumCliquez sur l’image pour découvrir l’album
Zagreb

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *