Liste des qualifiés aux fonctions de MCF, section 01

Voici la liste 2018 des personnes qualifiées aux fonctions de maître de conférences pour la section Droit privé et sciences criminelles (01).
Comme chaque année, la liste qui suit n’est en aucun cas une liste officielle : elle est donc susceptible de contenir des erreurs et oublis. Il est bien évidemment possible de me contacter pour les réparer. Seul le résultat fourni par Galaxie compte, ainsi que la liste qui sera publiée ultérieurement par le ministère. Cette publication générale intervient tardivement. Elle ne fait en outre pas mention de l’intitulé des thèses des candidats, ni du lieu de soutenance. Or, ces informations sont importantes pour les heureux candidats qualifiés, dans le cadre de la procédure de recrutement.

Félicitations aux candidats qualifiés – avec des félicitations toutes particulières pour Mathieu MARTINELLE. Un prochain billet sera mis en ligne pour permettre aux candidats d’échanger des informations sur les différents postes et auditions.

Les candidats non qualifiés ne doivent pas perdre courage et surtout ne pas hésiter pour présenter une nouvelle candidature.

ATTALI Jessica, Contribution à l’étude de la sécurisation des retraites, 2017, dir. Alexis Bugada, Aix-Marseille.

AUMERAN Xavier, La protection sociale du sportif salarié, 2016, dir. Gérard Vachet, Lyon III.

AYROUD Maher, Contribution à l’étude de la doctrine musulmane du droit d’auteur, 2017, dir. Philippe Gaudrat, Poitiers.

BALLOT Claire, Les éléments constitutifs : essai sur les composantes de l’infraction, 2017, dir. Emmanuel Dreyer, Paris Sud.

BAUDUIN Bérénice, La constitutionnalisation du droit du travail : étude d’une dynamique contemporaine, 2017, dir. Pierre Rodière, Paris 1.

BONDAT Damien, Droit du travail et sûreté, 2017, dir. Christophe Radé, Bordeaux.

BOUCHET Marthe, La validité substantielle de la norme pénale, 2016, dir. Yves Mayaud, Paris 2.

CARTAPANIS Marie, Droit de la concurrence et innovation, 2017, dir. David Bosco, Aix‑Marseille.

CHAIEHLOUDJ Walid, Les accords de report d’entrée. Contribution à l’étude de la relation du droit de la concurrence et du droit des brevets, 2017, dir. David Bosco, Aix-Marseille.

CONTE Henri, Volonté et responsabilité civile, 2017, dir. Jérôme Julien, Toulouse 1.

CORSO Cécile, Les conventions bilatérales franco-marocaines à l’épreuve de l’européanisation du droit. Etude de droit international privé de la famille, 2017, dir. Alain Devers, Lyon III.

DELVALLEE Julien, La collégialité en droit des sociétés, 2017, dir. Paul Le Cannu, Paris 1.

DOS-REIS Edhinho, Les conflits d’intérêts en droit extrapatrimonial de la famille, 2016, dir. Pierre Murat, Grenoble.

DUPOUY Sabrina, Le contrat et l’environnement, 2016, dir. Hugo Barbier, Aix-Marseille.

ESCOURROU Jean-François, L’instance d’appel dans le procès civil, 2017, dir. Marc Nicod, Toulouse 1.

FARNOUX Etienne, Les considérations substantielles dans le règlement de la compétence internationale des juridictions. Réflexions autour de la matière délictuelle, 2017, dir. Sylvain Bollee, Paris 1.

FIORINI Benjamin, L’enquête pénale privée : étude comparée des droits français et américain, 2016, dir. Xavier Pin, Lyon III.

FRANCOIS Clément, L’acte juridique irrégulier efficace, 2017, dir. Thierry Revet, Paris 1.

FRETIN Alice, La responsabilité des particuliers en matière de transmission de maladie, 2017, dir. Brigitte Feuillet-Liger, Philippe Pierre, Rennes.

FUCINI Sébastien, La priorité en droit privé, 2017, dir. Sylvie Cimamonti, Aix-Marseille.

FULLI LEMAIRE Samuel, Le droit international privé de la famille à l’épreuve de l’impératif de reconnaissance des situations, 2017, dir. Yves Lequette, Paris 2.

GALY Marion, Le pluralisme juridictionnel en droit du travail, 2017, dir. Christophe Radé, Bordeaux.

GARNIER Sophie, Droit du travail et prévention, 2017, dir. Franck Héas, Nantes.

GHEVONTIAN Manon, Constitution et justice pénale des mineurs. Identification d’un cadre commun aux systèmes français, espagnol et nord-américain, 2017, dir. Philippe Bonfils, Guy Scoffoni, Aix-Marseille.

GIANSETTO Fanny, Le traitement de l’insolvabilité de l’Etat par le droit international privé, 2016, Vincent Heuzé, Horatia Mui Watt, Paris 1.

GUEZ Marilyn, L’extinction du jugement civil, contribution à l’étude des effets de l’acte juridictionnel, 2017, dir. Loïc Cadiet, Paris 1.

HORTALA Solenne, Les obiter dicta dans la jurisprudence civile de la Cour de cassation, 2017, dir. Jérôme Julien, Toulouse 1.

HOUSSIN Mathias, La subordination de créance : analyse de la subordination à l’épreuve de la procédure collective, 2017, dir. François-Xavier Lucas, Paris 1.

KASSOUL Hania, L’après-contrat, 2017, dir. Y. Strickler, Nice.

KEBIR Mehdi, Le libre arbitre du juge, 2017, dir. Nicolas Cayrol, Tours.

KUREK Camille, Le corps en droit pénal, 2017, dir. Patrick Mistretta, Lyon III.

LAFAURIE Karl, La force obligatoire du contrat à l’épreuve des procédures d’insolvabilité, 2017, dir. Guillaume Wicker, Bordeaux.

LAMBRECHT Maxime, Droit d’auteur et ouverture de l’environnement numérique : responsabilité sociale contre législation ?, 2015, dir. Séverine Dusollier, Philippe Van Parijs, Université de Louvain.

LARREGUE Julien, Décoder la génétique du crime. Développement, structure et enjeux de la criminologie biosociale aux Etats-Unis, 2017, dir. Muriel Giacopelli, Aix-Marseille.

LATIL Cédric, Intérêt public et lois de police en droit international privé, 2015, dir. Marie‑Eve Pancrazi-Tian, Aix-Marseille.

LE DREVO Delphine, La vraisemblance en matière pénale, 2017, dir. Sylvie Cimamonti, Muriel Giacopelli, Aix-Marseille.

LE RUYET Armel, L’agrément en droit des sociétés, 2017, dir. Nicolas Thomassin, Rennes.

LUCIANO SIEW-GUILLEMIN Anne-Sophie, La notion de famille à l’épreuve des droits fondamentaux, 2017, dir. Laetitia Antonini-Cochin, Nice.

MABANGA MONGA MABANGA Ghislain, Le témoin assisté devant la Cour pénale internationale : contribution à l’évolution du droit international pénal, 2016, dir. Marina Eudes, Paris 10.

MARIGNOL Ludovic, La prévisibilité en droit des contrats, 2017, dir. Jérôme Julien, Toulouse 1.

MARTINELLE Mathieu, L’action civile de l’associé en droit pénal des sociétés, 2017, dir. Frédéric Stasiak, Université de Lorraine.

MEHTIYEVA Kamalia, La notion de coopération judiciaire, 2017, dir. Loïc Cadier, Paris 1.

MEIFFRET DELSANTO ZARLI Kristel, La fraude en droit de la protection sociale, 2016, dir. Alexis Bugada, Aix-Marseille.

MICHELIN Hugues, L’entretien des personnes et des biens, essai sur une catégorie juridique, 2017, dir. Thierry Revet, Paris 1.

MIMOUN HADDAD Eloïse, Les notions de contrat d’assurance, 2017, dir. Vincent Heuzé, Paris 1.

MORIN Marie-Eve, Le système pénale de l’Union européenne, 2017, dir. Philippe Bonfils, Aix-Marseille.

NEMTCHENKO Dimitri, Le droit des sûretés au prisme de la faute : contribution à l’analyse de la notion de sûreté, 2017, dir. Gaël Piette, Bordeaux.

NOUISSER Habib, Les conjugalités : étude comparative France-Maghreb, 2016, dir. Gwendoline Lardeux, Aix-Marseille.

PERCHER Camille, Le concept de travail décent à l’épreuve du droit de l’Union européenne, 2017, dir. Marie-Ange Moreau, Lyon 2.

POMADE Adélie, La Société Civile et le droit de l’environnement : contribution à la réflexion sur les sources et la validité des normes juridiques, 2009, dir. Catherine Thibierge, Orléans.

SEJEAN CHAZAL Claire, La réalisation de la sûreté, 2017, dir. Michel Grimaldi, Paris 2.

STANCZAK Romain, Les promesses de payer : essai de théorie générale, 2015, dir. Nicolas Cayrol, Tours.

WINCKELMULLER Florie, La mise en état des affaires pénales à l’épreuve des droits européens, 2017, dir. Jocelyne Leblois-Happe, Strasbourg.

ZOUHAL Adra, Le risque en droit pénal, 2017, dir. Edouard Verny, Rennes.

 


Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Pierre Costals dit :

    Bonjour et merci pour la publication de cette liste et pour ce blog.

    Il me semble qu’il ne faut pas arrondir les angles avec les doctorants ; ne pas se leurrer sur l’aspect relationnel (voire politique) de cette procédure unique au monde même si la qualité des candidats est attestée.
    En effet, la moitié d’entre eux – comme pour l’agrégation du reste- sont issus de trois, quatre universités de droit (Paris I, Paris II, Aix, Lyon) alors que la France en compte plus d’une soixantaine.

    Le thème de la thèse est tout aussi important que le directeur de la thèse et l’université d’origine, c’est ce qui influencera beaucoup les rapporteurs.
    Des anciens membres du CNU me confiaient qu’il fallait avoir le support des figures tutélaires, tout comme des anciens jury de l’agrégation suggèrent à leurs étudiants de formater leur thèse de telle manière à ne pas froisser les sensibilités.
    Je me souviens d’un Professeur qui disait ouvertement à son doctorant « travaillez vos relations »… ce qui laisse songeur.

    Nous savons que le droit est un petit monde et ce n’est pas le seul (Il suffit de jeter un œil sur les jurys de sociologie, d’histoire ou dans les écoles de médecine pour s’en convaincre). La France est reine en matière d’entre-soi et de prudence atavique ; en Angleterre, la sélection est bien différente. On trouve en France de nombreuses familles de Professeurs de père en fils… la qualification/agrégation se transmettant de manière plus ou moins assurée.
    Ayant également participé à différents jurys, on observe parfois avec gêne des règlements de compte entre Professeurs dont les étudiants font parfois les frais. Des universités et des équipes de recherche sont de temps en temps misent au ban pour des raisons purement personnelles/politiques.
    Il y aussi de la jalousie parmi des Professeurs à l’ego surdimensionné qui n’ont pas été cités par les impétrants. Pourtant, leurs articles sont bien répertoriés sur leur page wikipedia qu’ils rédigent eux-mêmes avec le plus grand soin.
    D’un jury à l’autre, le classement d’un étudiant peut aussi radicalement changer…

    Je trouve néanmoins que les jurys sont de plus en plus objectifs et que le temps des figures d’autorité a moins court aujourd’hui.
    Le fait que la thèse soit bonne ou mauvaise tient beaucoup à la sensibilité du lecteur et à sa spécialité. Juger de la qualité d’une thèse en droit commercial quand on est issu du droit pénal me semble un peu difficile.
    Un jury est toujours subjectif, ce sont des hommes avec « leurs faiblesses, leurs passions, leurs imprudences ».
    Vérité intemporelle que les étudiants peuvent apprendre à leur dépens.

    Néanmoins, les étudiants sélectionnés sont méritants et il ne faut pas nier non plus qu’ils soient parmi les meilleurs dossiers.
    Si la thèse est bonne, que celle-ci est accompagnée d’une dizaine de publications et de diverses expériences d’enseignement. A priori… mais hélas, cela ne suffit pas toujours.

    Un autre problème de fond tient à la précarité du système universitaire et du manque de reconnaissance dont souffre l’université depuis des décennies. Une armée de vacataires/doctorants est employé pour cinquante qualifiés.
    Imaginons un secteur hospitalier qui emploierait 2000 internes pour 50 postes de médecins hospitaliers…
    Nous nous retrouvons ainsi avec des classes de TD d’une quarantaine d’étudiants, faute de moyens. Nous constatons aussi de nombreux chargés de TD ayant été doctorants contractuels, ATER et donc effectués le même travail qu’un MCF (si ce n’est plus puisque les ATER sont responsables pédagogiques de l’équipe de TD) restés sans qualification MCF alors qu’ils avaient toute compétence pour.
    Ils pourront heureusement mettre leur expérience à profit comme avocat ou juriste.

  2. di na dit :

    Merci pour la liste.
    Après comparaison avec les listes précédentes, c’est une véritable hécatombe cette année alors qu’il y avait de nombreuses candidatures.
    Bon courage aux qualifiés

  3. Lemay dit :

    Cher collègue,

    Comme d’habitude, vous êtes fidèle au poste pour nous livrer en avant-première la liste tant attendue. Merci à vous.
    On remarquera, après une brève analyse, qu’il y a peu de qualifiés cette année.

    Bon courage à ceux qui commencent le tour de France.
    Bon courage aussi aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *